Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 20:45

Charmante présentation de Laura Macomber au Grand Portique, devant plus de vingt personnes !

 

P1280023.JPG

 

Un petit rappel historique pour expliquer que beaucoup de puritains anglais ont abordé aux Amériques dans ce qui devint la Nouvelle-Angleterre. Ce terrain a-t-il été favorable à l'hystérie collective qui présida aux procès en sorcellerie des "sorcières de salem" ?

 

Rappeler également qu'au départ de la guerre d'indépendance, il y a des intérêts commerciaux.

 

Bien sûr, la France soutient les rebelles d'alors qui fonderont les Etats-Unis d'Amérique.

La nouvelle Angleterre combat l'esclavage lors de la guerre civile (que nous appelons la guerre de sécession).

 

Laura Macomber nous parla également de géographie, d'agriculture, avec des traductions empruntés à nos cousins québecois comme canneberges et bleuets(myrtilles), de sport avec les red sox (chaussettes rouges) de Boston une équipe phare de base-ball.

 

Mais le plus beau moment fut celui où elle évoqua les écrivains, artistes et poètes de sa région, dont Emily Dickinson avec un poème dans ses versions originale et française :

 

P1280036

 

Water, is taught by thirst


by Emily Dickinson


Water, is taught by thirst
Land, by the ocean passed
Transport-- by throe
Peace-- by its battle told
Love, by memorial mold
And birds, by the snow

 


Tous les matins sont sans retour


d'Emily Dickinson


On apprend l'eau, par la soif
La terre-- par les mers qu'on passe
L'exaltation-- par l'angoisse
La paix-- en comptant ses batailles
L'amour-- par un image qu'on garde
Et les oiseaux-- par la neige

 

 

Il nous fut facile alors de rêver devant les paysages d'automne nous rappelant "l'été des indiens" au Québec et le "soleil vert" de la Nouvelle Angleterre chanté par le regretté Henri Salvador.

 

On finit, France oblige, par la cuisine, et on dégusta avec plaisir le gâteau à la citrouille de notre oratrice.

 

Trois des quatre assistants de langue étatient là. La prochaine à faire une présentation sera Sandy du Chili qui nous parlera de son pays au mois de mars, le quatrième vendredi.

 

Entre-temps, fin février, nous aurons le privilège d'accueillir Marie Fouillet, directrice de la compagnie de théâtre marseilllaise Pachamama (terre-mère), qui nous parlera de son expérience d'artiste et "d'artiste au service de la cité".

Partager cet article
Repost0

commentaires