Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 15:36

Pour ce numéro quatre de la feuille de chou du crieur, j'ai prévu de nouvelles petites annonces humoristiques, très demandées, et, en plus des habituelles annonces associatives et des particuliers (dont un Italien cherchant un T2 en centre-ville et une boutique offrant un buffet provençal en pin massif), un extrait de poème du poète lybien Mohammed al-Faytoury.

 

«demain le cortège de la faim passera par notre rue / verdissez les années de la disette / tombez ô pluie / noyez les champs de blé et de riz / noyez le fleuve /essuyez de votre main de cendre la tristesse des arbres»

 

Rendez-vous chez Patati et patata. Madeleine et Marie-Jo parlent avec Patricia, bientôt rejointes par Michel. La chanson du jour, "aux marches du palais", est douce et relativement connue. Le public est attentif, chaque annonce déclenchannt des réactions, comme celle du bal masqué réservé aux retraités ciotadens. Je prends un thé aux cerises et fleurs de cerises. Patricia m'annonce que deux personnes sont venues chercher le lit pliant pour bébé avec une rose pour elle et que cela l'a touchée.

 

La boutique Aventuris est fermée, mais plusieurs groupes sont à proximité du 33 rue des Poilus. Je commence par la chanson et le poème. Les petites annonces plaisent, surtout :

 

La jeune femme qui a adressé un sourire au bureau des objets trouvés est priée de le reprendre : il gêne le bon fonctionnement du service.

 

ET

 

Cause départ à la retraite anticipée échange durant deux ans calvitie avancée contre chevelure abondante.

 

Place Sadi Carnot, degun ! Sauf une connaissance qui s'arrête. et petit à petit des passants. La présentation du projet de front de mer par la municipalité éveille la curiosité. il faudrait aller y faire un tour.

 

Carrefour de l'horloge, un chariot élévateur m'oblige à me déplacer en face du marchand de fromages. C'est bien là qu'il y a le plus de monde. On rit encore aux annonces. Les retraités semblent intéressés par le bal costumé.

 

Ma boucherie favorite est fermée. je me décale un peu devant une entrée de parc à voitures. Bon endroit également, avec des enfants en vacances tout étonnés de voir mon costumes et des parents qui ont le temps, quelques touristes déjà.

La chanson sur la méditahèque promise et évaporée me vaut des applaudissements . Drôle de personnage que le crieur, à la fois relais d'informations et électron libre !

 

Un petit tour au tropiques café, à deux pas, où le poème triste recueille l'attention de la dizaine de personnes, et je me retrouve devant la bibliothèque où des personnes font signer une pétition pour le maintien de projet d'une médiathèque, devant les journalistes de La Marseillaise et la Provence. C'est le moment d'entonner la deuxième chanson sur le sujet, sur l'air d'"une petite cantate" de l'inoubliable Barbara.

 

Une petite médiathèque à La Ciotat

Une petite médiathèque pour toi et moi

Voir les australopithèques, presque comme au cinéma

Une petite médiathèque, nous en rêvions bien déjà...

 

Quelques secondes de triomphes devant la foule ébahie!!! Jubilons un peu car "l'art est long et le temps est court ! "

 

Je finis tranquillement dans mes deux boulangeries, sans réussir à trouver de T2 pour le jeune Italien, ni d'amateur de buffet provençal ou d'assiettes, mais cet ouvrier en bleu de travail psalmodiant le poème de Mohammed al-Faytoury à la boulangerie Tomas et me serrant la main reste un émouvant instant de fraternité. Vive la Lybie libre ! Vive le Canada français...euh, je m'égare. A la semana prossima !

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
C'est très drôle! Pourquoi vous qualifiez les parents sur le parking de "qui ont le temps"? Est-ce que tout le monde n'a pas le temps? C'est juste qu'ils ne veulent pas en consacrer à leurs enfants. Je me souviens bien du crieur de notre quartier. Il était vieux et on comprenait à peine ce qu'il disait. Cela me rend un peu nostalgique de repenser à lui.
Répondre
G
Bonjour, Françoise !<br /> Je suis bien d'accord avec vous. Nous avons tous le temps de bien faire.<br /> Je m'inspire des vieux crieurs et leur rajoute une touche artistique avec un extrait de chanson et un poème que j'i écrit la veille ou l'avant-veille. Aujourd'hui, je ne touche plus de subventions mais j'ai lancé un appel du crieur et plusieurs dizaines de personnes se sont abonnées à ma feuille de chou électronique. Je continue au moins jsuq'à cet été 2015.<br /> Bonne et heureuse année ! Les fous poursuivent leurs folies et les sages leurs bienveillance !<br /> <br /> Le crieur public de La Ciotat
M
<br /> Je suis partagée, entre les regrets d'avoir raté ces bons moments, et la joie de vivre ces instantanés en "caméra embarquée", "embedded" comme on dirait outre-atlantique...Merci!!! au bonheur de<br /> t'écouter ou de te lire!<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Merci, Loup Hardi !<br /> <br /> <br /> à bientôt pour de nouvelles aventures !<br /> <br /> <br /> Frédéric.<br /> <br /> <br /> <br />