Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:44

 

 la marseillaise 27 janvier 20110001

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 15:45

En ce début d'année 2011, les jeunes du mercredi sont amenés à être meneurs de jeu, sur la base du volontariat..

 

Baptiste a essuyé les plâtres le mercredi 19 janvier avec un mini-scénario de la quête fantastique sur le lagon entourant l'île des bienfaits. il s'est bien débrouillé et a réussi à diriger la partie sans problème apparent. il faut dire qu'il a l'avantage, du haut de se dix ans et demie, de pratiquer le jeu de rôles depuis deux ans !

 

Basile s'apprête à faire jouer un mini-scénario  le 2 février.dans lequel les enfants jouent des créatures fantastiques (elfe, kobold, nain et ogre).

 

Ce sera ensuite au tour de Nicolas.

 

Grâce à l'association La Ciotat ma ville et son animateur, Alban Marseilhan, nous avons créé un site sur la quête fantastique (LQF), le jeu de rôles créé par Frééric Ganga, site que nous allons commencer à nourrir des résumés de scénarios réalisés d'une part par un enfant, d'autre part par le meneur de jeu adulte.

 

Nous vous reparlerons de ce site dès qu'il sera opérationnel.

 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 21:13

Oyez, oyez, bonnes gens ! J'ai revêtu mon habit de troubadour et mes chausses, le tout couleur brun pour votre plaisir, gens de toute condition quoique humaine !

 

Ce mardi 25 janvier, 2011, accueil comme à l'habitude chez Patati et patata, 15 rue Camille Pelletan. Les nouvelles sont commentées et l'annonce de la venue de Michel Onfray suscite un grand enthousiasme, sauf pour Michel qui préfère le boeuf à Jazz Convergences. La conférence sur la médecine traditionnelle tibétaine a aussi ses adeptes, ainsi que la causerie d'une assistante de langues états-unienne sur la Nouvelle-Angleterre. Michèle me réserve un CD de chansons médiévales par Jordi Savall suite à mon interprétation de "l'amour de moi s'y est enclose", chanson du XVème siècle.

 

CRIEUR-PUBLIC-DECEMBRE-2010-001.jpg

 

L'idée d'une feuille de chou du  crieur prend son envol ici : d'accord pour une participation libre (entre un prix qui ne veut rien dire et une gratuité factice) et le public de patati et Patata participera volontiers à l'écriture de quelques micro-textes (format inférieur à dix lignes).

 

Il fait froid ce matin dans la rue des Poilus, mais l'accueil de Rémi, patron d ela boutique Aventuris, est toujours réconfortant. De plus, j'ai prévu, avant de commencer mes annonces, de chanter . Et c'est le miracle ! une dame passe dans la rue, s'arrête et commence à chanter. Elle vient lire avec moi la chanson et m'annonce que sa soeur aime encore mieux qu'elle les très vieilles chansons. Elle me promet de me présenter celle-ci mardi 1er février vers 10H30 !

 

CRIEUR-PUBLIC-DECEMBRE-2010-004.jpg

 

La chanson attire du monde.

 

link 

Place Sadi Carnot, degun, comme on dit, personne, à part deux messieurs qui m'écouteront presque jusqu'au bout. La terrasse est vide par ce temps.

 

CRIEUR-PUBLIC-DECEMBRE-2010-007.jpg

 

Rue des frères Arnoux, je me perche sur le marchepied d'un magasin inoccupé. ici et là, j'observe des regards amusés lorsque j'annonce que ma chanson est coquine. Quelques personnes s'arrêtent, souvent à distance respectable. Dois-je arborer un panneau disant que c'est gratuit, ou simplement l'annoncer au départ ?

 

CRIEUR-PUBLIC-DECEMBRE-2010-008.jpg

 

Le square Bouissou est désert, ainsi que ses alentours. Je vais directement dans la rue du maréchal Joffre où m'attend la chaleureuse équipe de la boucherie. Et là devant la douzaine de personnes en enfilade, je constate à la fois la chaleur des gens et de l'endroit. On me questionne : où se trouve la rue Louis Vignol ? Quand Michel Onfray viendra-t-il ? faut-il réserver ?

 

CRIEUR-PUBLIC-DECEMBRE-2010-009.jpg

 

A deux pas, le Tropiques Café me tend les bras. Ana l'artiste me suggère de ne pas écrire ma feuille de chou au clavier mais à la main, et accepte que je lui réserve un espace pour dessiner. de cet original, je feraid es photocopies, peu au départ, jusqu'à la belle saison. Encore un franc succès pour la chanson.

 

CRIEUR-PUBLIC-DECEMBRE-2010-010.jpg

 

Je termine par mes deux boulangeries favorites, Lévêque place du marché et Tomas, Bd Bertolucci en face du collège Jean Jaurès. Un couple d'amoureux mijote un arrêt maladie pour voir Michel Onfray pendant les heures de travail.

 

 CRIEUR PUBLIC DECEMBRE 2010 011

 

C'est dit, il faudra que je me fasse faire un costume d'été, et peut-être alors des chansons modernes fleuriront-elles sur mes lèvres ?

 

En attendant, ma décision est prise : chansons très anciennes jusque là !

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 15:50

Vendredi 28 Janvier 2011 à 18H, nous visiterons la région de nouvelle Angleterre-New England, chantée par le regretté Henri Salvador dans son jardin d'hiver.

 

C'est Laura Macomber, assistante de langues des collèges et lycées de La Ciotat, titulaire d'un bachelor of Arts (littérature mondiale, notamment d'Amérique du Sud, de France et des Etats-Unis d'Amérique), qui viendra nous parler d'histoire, de géographie et de culture de cette région du Nord-Est des Etats-unis.

 

Il y sera notamment question des sorcières de Salem et des débuts de la guerre d'indépendance, sans oublier les aspects contemporains de la région.

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 09:05

Mardi 18 janvier à 18H au 18 rue Louis Vignol . Après trois quarts d'heure de retard dûs à un souci d'ordinateur, la projection commence...

 

Située dans l'état indien de l'Uttarkhand, au Nord-est, la ville de Dehradun possède un petit bidonville dans lequel l'association périgourdine Gayatri a décidé d'implanter un petit lieu d'aide à l'enseignement, la "GAYATRI SCHOOL"..

 

240px-India_Uttaranchal_locator_map_svg.png

 

Il a fallu du temps pour convaincre plus d'une vingtaine de familles d'envoyer leurs enfants suivre des séances d'apprentissage afin de passer l'examen d'entrée d'une école privée, jugée meilleure que l'école publique par les responsables de l'association, ainsi que d'aider les enfants à réviser leurs devoirs, chose quasi-impossible dans les familles du bidonville. Ceci a impliqué la location du lieu, le paiement de l'inscription à l'école privée, des fournitures scolaires et des blouses pour les enfants, l'organisation des conditions de vie des jeunes Français accueillant les enfants et la prise en charge financière d'un instituteur à mi-temps.

 

Dès les premières images du reportage d'Odile Dubost, on est pris par l'atmoshère bruyante et colorée de l'endroit, par la vivacité des enfants et l'énergie déployée par les animatrices et animateurs qui n'ont pas de formation spécifiques de pédagogues, mais la compensent par une envie de bien faire, une grande volonté et une affection sans faille pour les enfants.

On est également surpris lorsque l'on entend l'instituteur dire que les enfants sont indisciplinés, car ils nous semblent faire preuve au contraire, au vu des conditions d'enseignement (le local est une sorte de couloir pas aménagé), d'une rigueur peu commune et obéissent au maître.

 

Odile Dubost n'a passé qu'un mois à Dehradun et neuf jours à filmer l'école. Elle revoit encore les enfants au départ attendant en prenant la pose que l'appareil photo produise son déclic, déclic qui ne venait pas, et l'enfant, après ce moment d'attente et de surprise, se mettait superbement à ignorer la caméra.

 

A l'issue de la projection, la réalisatrice a répondu de bonne grâce aux interrogations de la vingtaine de spectteurs présents sur les rapports entre les religions (le nord de l'Inde étant la région où la minorité musulmane est la plus importante) ou le niveau d'alphabétisation (aux alentours de 60%, mais que dire des bidonvilles ?).

 

Elle a déjà une petite idée sur un prochain documentaire à La Ciotat mais, chut ! nous vous l'annoncerons le moment venu.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 21:34

Cette fois-ci, ça y est ! Après un  report indépendant de notre volonté et de celle de l'intervenante en octobre 2010, nous vous invitons à dans le nord de l'Inde à la rencontre des enfants de l'école Gayatri, du nom de l'association périgourdine qui la finance.

 

Le but de l'école Gayatri est d'accompagner des enfants des bidonvilles pour qu'ils suivent une scolarité et obtiennent un métier qui les aide à sortir de leur condition.

 

 

Odile Dubost, ex-formatrice et consultante en formation continue, s'est lancée dans la video. Ce qui l'intéresse, c'est ce qui peut se passer d'alternatif dans la société, des initiatives minuscules et positives. Après un film sur les chantiers internationaux de rénovation en Provence et un autre sur la visite d'une dame en maison de retraite par une amie, elle part en Inde durant un mois en 2009 pour réaliser un documentaire de trente minutes permettant de faciliter la communication de l'association Gayatri de Périgueux.

 

Elle nous invite à voir celui-ci et à échanger avant et pendant le pot de l'amitié traditionnel.

  

 MARDI 18 JANVIER 2011 A 18H AU 18 RUE LOUIS VIGNOL, BIEN SUR !

  

 Qu'on se le dise à présent que c'est écrit !

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 07:29

Quinze personnes autour du feu...non, des deux tables.

Brioche des rois provençales ou frangipane ?

Autre gâteau, vin rosé, cidre ou jus de fruits ?

De quoi manger et boire pour vingt et plus !

 

C'est Baptiste et ses 10 ans qui commencent avec trois blagues belges.

 

Puis Frédéric propose une étincelle de sagesse juive où la bouche silencieuse est comparée au four qui sera d'autant plus chaud qu'il sera resté longtemps fermé.

 

Françoise nous propose un problème de chimie sur l'Enfer exothermique ou endothermique résolu par un étudiant malicieux.

 

Martine nous rappelle la tradition provençale du gâteau des rois aux fruits confits.

 

Philippe nous explique pourquoi il n'y a pas de fèves dans le gâteau des rois de la République, c'est à dire le gâteau servi au Président de la République chaque année (authentique !).

 

Bernard nous lit l'invocation à la lune tiré des chants de la Tassaout, dans le haut Atlas, et Martine évoque la figure de la prostituée férue de poésie Mririda (reinette).

 

Nicole nous chante "la fille de Londres" de Mac Orlan.

 

Bernadette nous révèle qu'elle tient un carnet de notes sur ce qu'elle voit à la télévision, très utile pour fixer les idées.

 

Frédéric fait un sondage : y a-t-il une majorité de gens du Sud ? A quoi l'on s'interroge : du Sud de naissance ou du Sud de coeur ? Où s'arrête le Sud ? La réponse est simple : là où s'arrête l'olivier !

 

Martine nous lit un poème de Desnos où l'on retrouve Saint-Tropez et La Ciotat.

 

Elisabeth nous fait bien rire avec la réponse de trois entreprises à un appel d'offres. L'une est bretonne, l'autre est basque et la troisième...marseillaise, peuchère !

 

Patricia nous lit deux chansons inéditesde Brel et dont le grand Jacques n'a jamais écrit la musique : l'enfance et Mai 40. On se prend à imaginer la voix et l'air...

 

Pour Mai 40, Frédéric rappelle ces vers de René Char de mémoire : le loriot entra dans la capitale de l'aube. Tout à jamais prit fin.

 

Martine nous fait chanter "file la laine", vieille chanson française.

 

Baptiste invente une blague belge. Avec Frédéric son papa, ils chantent deux couplets de Vive henri IV, une chanson encore plus ancienne que "file la laine".

 

Colette nous dit de mémoire que "la vie ne vaut pas la peine, elle vaut la joie".

 

Bernard nous invite à lire sur la cabane de la perchwoman du tire-fesse de Puits saint Vincent les pensées du jour.

 

Et Colette nous dit de mémoire "à la pêche à la baleine" de jacques Prévert.

 

En bref,on vous donne rendez-vous le mois prochain, pour deux heures et plus de plaisirs simples partagés !

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 14:37

 

 

article LCI jan110001

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 14:30

 

 article marseillaise janv110001

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 16:26

Le Grand Portique vous souhaite une année 2011 heureuse et digne !

 

Voici le programme fourni du mois de Janvier de notre local du 18 rue Louis Vignol:

 

Samedi 8 Janvier à 18H30 : naissance d'une nouvelle association ! Coeur ou raison vous invite à son apéritif de lancement. venez nombreux !

 

Mardi 11 Janvier à 20H30 : veillée à l'ancienne, sans objet électronique. Apportez un dessert ou une boisson si vous le pouvez et, surtout, un poème, un conte, une devinette, une charade, une chanson...

 

Mardi 18 Janvier à 18H : Visite à Gayatri School, découvrez une école en Inde du Nord, par Odile Dubost.

 

Vendredi 28 Janvier à 18H : découvrez la Région du New England aux Etats-unis, par Laura Macomber, assistante de langue anglaise dans les collèges et lycées ciotadens.

 

 

L'entrée est libre, comme d'habitude.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : LE GRAND PORTIQUE, SOYONS CURIEUX !
  • : Infos des animations proposées par l'association éponyme sur l'ouverture au monde.
  • Contact

Recherche